Il a qualifié son manque de coopération d’« irresponsable » : Medvedev avertit l’Iran » terres d'islam | Bloguez.com

 Il a qualifié son manque de coopération d’« irresponsable » : Medvedev avertit l’Iran

27/4/2010

 

Il a qualifié son manque de coopération d’« irresponsable » : Medvedev avertit l’Iran

Ce retour de Moscou au « droit chemin » américain a évidemment fait plaisir outre-Atlantique. L’ours blanc semble bien apprivoisé.

Le président russe, si diplomate jusque-là avec son allié Ahmadinejad dans le dossier du nucléaire, n’en peut manifestement plus. Ses dernières accointances avec Barack Obama y sont sans doute pour quelque chose. Lentement et par doses homéopathiques, Dmitri Medvedev s’aligne progressivement sur la ligne d’attaque de ses partenaires du Conseil de sécurité, moins la Chine. Hier, le jeune président russe qui a déjà avoué son admiration pour son « ami » Obama, a haussé le ton en direction des dirigeants iraniens qu’il a qualifiés crûment d’« irresponsables ».

Pour un président russe, c’est une première. Cela risque même de froisser son « co-président » Poutine, gardien du temple de la glorieuse Russie qui ne se laisse pas dicter la conduite à tenir à l’égard de ses partenaires arabes et musulmans. Pis encore, Poutine ne cache pas sa sainte méfiance vis-à-vis des Etats-Unis. Medvedev lui, a franchi la ligne rouge : « Jusqu’à présent, l’Iran n’a pas fait montre de la compréhension voulue et continue à se comporter d’une manière irresponsable », a-t-il déclaré à une radio du Danemark, où il entame une visite d’Etat de deux jours. Plus menaçant, le président Russe a précisé que « Si l’Iran persiste dans cette attitude alors, de notre côté, nous n’excluons rien, y compris des sanctions. » « Il est clair que les sanctions sont, par nature, mauvaises et sont rarement efficaces.

Cependant, lorsque tous les autres moyens sont épuisés, nous n’avons pas d’autre choix », a-t-il souligné. Voilà qui confirme la réddition de la Russie au club des sanctions contre l’Iran et qui conforte l’éventualité d’une résolution contraignante. Et ce retour de Moscou au « droit chemin » a évidemment fait plaisir outre-Atlantique. Pour cause, l’ours blanc semble bien apprivoisé. Le département d’Etat américain s’était déclaré, lundi, satisfait de sa coopération avec la Russie sur l’Iran qu’il a qualifiée de « constructive et efficace ».

L’ours blanc apprivoisé

Les positions de Washington et de Moscou sur le dossier nucléaire iranien n’ont jamais été aussi proches, selon la diplomatie américaine. « Les dirigeants russes ont réaffirmé leur volonté de travailler activement, dans le cadre du Conseil de sécurité de l’Onu, sur la nouvelle résolution américaine relative au programme nucléaire iranien », avait déclaré le sous-secrétaire d’Etat américain, Daniel Russell. Selon lui, la Russie a fait preuve d’un « sens des responsabilités et a adopté une position constructive et efficace ». Eh oui, à Washington, quand une grande puissance déclare l’Iran « irresponsable », elle est fait forcément preuve de responsabilité et à droit à de la respectabilité de l’oncle Sam. Le couple Obama-Medvedev semble uni pour le meilleur (sanctionner l’Iran) et contre le pire (réduction des arsenaux nucléaires). Ahmadinejad devrait désormais se contenter de l’amitié de Lula et Ho-Jintao pour espérer bomber encore le torse. 

 Par Hassan Moali

Source : http://www.elwatan.com

Category : IRAN | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |