Réserves officielles en or - L’Algérie classée à la 22e position » terres d'islam | Bloguez.com

 Réserves officielles en or - L’Algérie classée à la 22e position

28/6/2010

 

OrRéserves officielles en or  - L’Algérie classée à la 22e position

Le rapport indique également que les réserves officielles en or de l’Algérie représentent 4,3% de l’ensemble de ses réserves internationales. Les réserves internationales d’un pays sont, généralement, l’ensemble des disponibilités composant le portefeuille des actifs que sa Banque centrale détient (devises, or, droits de tirages spéciaux ou DTS et positions de réserves au FMI).
Les stocks officiels en or possèdent deux fonctions : c’est à la fois un instrument d’échange et une réserve de valeur, souligne-t-on. Les réserves officielles en or détenues à travers le monde se sont établies à près de 26 700 tonnes à fin 2008 dont les cinq premiers détenteurs sont les Etats-Unis (8 133,5 tonnes), l’Allemagne (3 406,8 tonnes) et le Fonds monétaire international (2 966,8 tonnes), l’Italie (2 451,8 tonnes) et France (2 435,4 tonnes), selon le même rapport.
à l’échelle africaine, l’Algérie occupe le premier rang devançant la Libye et l’Afrique du Sud classées respectivement à la 24e et 27e place mondiale. Dans la région arabe, le pays est classé troisième après l’Arabie Saoudite (16e rang avec 322,9) et  le Liban (18e place 281,6 tonnes) lequel occupe la 17e place mondiale. Alors que les prévisions de l’Entreprise nationale d’exploitation des mines d’or (Enor) tablaient sur une augmentation de la production aurifère de l’ordre de 50% en 2010, les derniers chiffres publiés par Gold Mining Algeria (GMA), filiale du groupe australien GMA Ressources chargée de l’exploitation de la mine d’or d’Amesmessa, située à 400 km au sud-ouest de la wilaya de Tamanrasset, en partenariat avec Sonatrach, annoncent un recul de la production d’or pour les trois premiers mois de l’année en cours. En effet, GMA fait état de 5 731 onces d'or et 1 197 onces d'argent produits durant le 1er trimestre de l’année 2010, sachant que pour la même période de l’année 2009, la mine d’Amesmessa avait produit 9 829 onces d’or.
En dépit de la recapitalisation de l’Enor (le capital a été porté de 1,9 milliard de dinars à 3,2 milliards de dinars par ses deux partenaires qui sont, GMA et Sonatrach, dans cet objectif d’optimisation de la production 1,9 milliard de dinars à 3,2 milliards de dinars), les prévisions risquent ainsi d’être compromises.
Pour rappel, l’australien GMA Ressources qui détient une part majoritaire de 52% dans le capital de la Spa Enor à travers sa filiale Gold Mining Algeria a dû recourir à une ouverture de son capital afin de pouvoir financer son plan d’investissement en Algérie en cédant une part de 9% à la firme égyptienne Asec Mining pour un montant de 1,9 million de livres sterling. Selon les chiffres en question, la mine d’Amesmessa a produit en janvier 2010, une quantité estimée à 2 010 onces d’or. Toutefois, une régression a été enregistrée en février avec 1 675 onces produites, soit une baisse de 335 onces.
La production a, par ailleurs, augmenté en mars avec 2 046 onces produites. Concernant l’exercice 2009, le taux de production aurifère à partir de la mine d’Amesmessa a été de 32 601 onces d’or et 6 409 onces d’argent pour dépasser les prévisions établies au départ.
Pour le même exercice, les entrées de l'Enor ont atteint 36 millions de dollars. L'entreprise a exporté 848,49 kg d'or alors que le marché local a consommé 208,78 kg de ce métal précieux. 


28-06-2010
Liberte

Source : http://www.liberte-algerie.com

 

Category : ALGERIE / ECONOMIE ET FINANCES - 2 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |