Abordage sanglant de la «liberté» et complicité occidentale » terres d'islam | Bloguez.com

 Abordage sanglant de la «liberté» et complicité occidentale

10/7/2010

 

Abordage sanglant de la «liberté» et complicité occidentale

par Lakhdar YDROUDJ

Pourquoi est-ce que le monde entier en général et les capitales occidentales en particulier ont dénoncé le crime perpétré contre la flottille humanitaire avec étonnement, comme si on venait de découvrir pour la première fois une petite « bavure » d'un régime pacifique qui respecte la loi internationale dont c'est le premier crime atroce.

Quelle hypocrisie politique et morale de ces alliés du sionisme qui créent l'amalgame de position pour ne pas s'attirer les foudres du courant sioniste dans leur propre pays. Personne ne peut parler du droit d'ingérence pour motif «humanitaire», la population palestinienne n'est pas égale aux autres populations, elle est même inférieure selon la conscience occidentale.

Pour plusieurs observateurs le drame avait été prédit car il ne faut jamais oublier que c'est la même armée qui a commis plus de 250 crimes contre les Palestiniens depuis 1948, a détruit le Liban, colonisé le Golan, a exécuté de sang-froid l'enfant Mohamed Al Dura, décimé des familles entières et tué Rachel Corrie et d'autres pacifiques par des snipers et achevé les blessés pour ne pas laisser le doute des témoins à charge. Cette entité est capable d'utiliser l'arme nucléaire pour ensuite prétendre se défendre contre des ennemis virtuels. L'histoire criminelle n'est plus à démontrer et ne doit pas choquer car après les images atroces de Sabrah et Chatilla, du Sud Liban, de Jenine, du Sinaï, le monde doit juste s'attendre au pire si des mesures ne sont pas prises pour détruire cette idéologie et ses défenseurs.

Le monde doit se préparer à voir d'autres images plus choquantes car cette armée a pour origine les milices paramilitaires, à l'instar de «Haganah», «Stern», «Irgoun», «Betar», «la Ligue de Défense Juive» et beaucoup d'autres formées par des personnalités politiques actuellement au pouvoir a l'instar du criminel qui préside aux destinées de cette entité et qui donne les ordres de tuer ou le droit de vivre. IL serait fort intéressant de parcourir les CV des dirigeants sionistes depuis la fameuse Nekba et affirmer sans risque de se tromper que la condition sine qua non d'accéder aux postes de responsabilités passe par le nombre de morts tués par tout un chacun. La liste est longue pour l'énoncer dans cet article (une étude est en voie de préparation sur la doctrine criminelle du sionisme) mais il faut que les capitales occidentales cessent d'être hypocrites avec l'histoire et les sujets de droits de l'Homme avant de l'être avec la cause des Palestiniens car le silence occidental contre le blocus est un enjeu stratégique pour les criminels sionistes, pour qui tuer 20 ou 200 personnes leur permettrait de détourner l'attention du monde du drame de plus de 1.5 million d'âmes qui attendent la mort sans abri, sans pain, sans électricité, sans école, sans hôpital, sans soutien mais avec dignité sans crier car leur voix sera étouffée par le feu des canons et des obus interdits par la loi internationale, ou peut-être que ce million et demi est convaincu que le monde civilisé l'entende et qu'il considère la Palestine comme territoire à civiliser.

L'opinion publique internationale veut plus d'une phraséologie justificative des crimes et autres exactions contre les civils car elle ne résout en rien la préméditation criminelle de cette doctrine pernicieuse. Cet acte dramatique et sanglant est action programmée et préméditée par l'armée sioniste depuis l'annonce du départ du convoi maritime par les organisateurs humanitaires puisqu'elle s'est préparée pour exécuter son programme macabre.

La nouvelle liste des morts doit être une nouvelle pièce à conviction à verser dans le lourd et irréfutable dossier d'inculpation pour mettre toute la classe politique sur le siège de la Cour pénale internationale. La seule politique qui existe chez les criminels de guerre sionistes est celle de l'épuration ethnique qui souscrit à la logique de la doctrine criminelle du sionisme. Faut-il relire une des nombreuses déclarations qui fait foi de cet état de fait par le mort-vivant Ariel Sharon «C'est le devoir des dirigeants israéliens d'expliquer à l'opinion publique, de manière claire et courageuse, un certain nombre de faits qui sont oubliés avec le passage du temps. Le premier de ces faits est qu'il n'y a pas de sionisme, de colonisation ou d'Etat juif sans l'expulsion des Arabes et l'expropriation de leurs terres.»

Ces mêmes capitales occidentales ne font que détourner l'opinion internationale par ce genre de dénonciation du véritable enjeu dans la région, et peuvent être à leur tour accuser de non assistance à un peuple en danger, car exiger une enquête est dérisoire (avec le plein respect pour les morts et les blessés du convoi et qu'il faut saluer) devant la mort de femmes enceintes, d'enfants de malnutrition de
…,… et … Il faut peut-être enquêter sur Dir Yacine, Qafr Kassem, Haïfa, Jenine, El Qods, Safad, Tabaria et la liste est interminable pour s'arrêter à l'exécution lente de 1.5 million d'âmes innocentes dans la bande de Gaza. Le monde libre attendait une condamnation ferme et sans équivoque ni ambiguïté mais pas au jeu de mot classique «étonné par l'utilisation massive de la force», ou encore «le droit à se défendre». C'est dramatique pour le monde civilisé qui doit avoir honte de sa faiblesse devant une entité qu'il a lui même créée et placée dans le cœur du Moyen-Orient. Même lorsqu'elle a été en gestation cette entité a commis des atrocités que le monde occidental peinait à dénoncer de façon catégorique. Où est l'application des résolutions internationales?

Le jeu sioniste d'attaquer la flottille humanitaire est justement de détourner l'attention sur la situation désastreuse dans la Bande de Gaza bloquée sur tous les fronts (Terre, air, mer, sous terre) y compris le passage de Rafah (ouvert pour la circonstance) et occuper les Nations unies à résoudre l'équation de «qui a attaqué le premier» et rechercher si les humanitaires étaient «armés», pour à la fin épouser la thèse sioniste. Lorsque les médias parlent d'assaut cela veut tout simplement dire qu'il y a une préméditation de tuer, le deuxième vocable utilisé est celui d'abordage qui est synonyme de piraterie des siècles passés. L'encre du rapport de Goldstone n'est pas encore sèche que le sionisme fera certainement l'objet d'un autre rapport qui sera accablant à condition qu'il soit rédigé par un groupe indépendant présidé par une personnalité comme Mr Richard Goldstone. Mais on enregistre déjà le dédouanement par les alliés du sionisme eux-mêmes criminels de guerre qui commencent à distiller des propos justificatifs de l'acte immonde de la «civilisation colonialiste» puisque ils ont à leur actif le soutien logistique, politique et diplomatique dans le blocus de toute la Palestine et pas seulement de Gaza.

Quelle aura été la réaction de ces mêmes capitales si le convoi marin était purement arabe et aucune nationalité occidentale n'avait fait partie. Il faudra peut-être poser cette question au précurseur du droit d'ingérence humanitaire et ses collaborateurs de circonstance dans le monde entier. Si la Turquie essaye de redevenir une force régionale et fournit les efforts nécessaires pour intégrer l'espace européen, il n'en demeure pas moins que la position de l'Occident n'est pas en mesure de lui attribuer ce rôle. Le bateau Corinne Rachel battant pavillon irlandais a été arraisonné sans aucun incident. Pourquoi?? Plusieurs leçons stratégiques sont à méditer après les deux évènements vécus par deux convois différents dans un laps de temps très court. On peut vraiment mettre cette brève analytique sur le dos de la théorie du complot mais pour pousser cette idée plus loin il est notoire de se positionner sur le contexte mondial de la géostratégie qui se dessine clairement dans la région arabo-islamique et occidentale. Voilà que la capitale française par exemple vante le mérite du colonialisme en Afrique allant jusqu'à l'appel à un néo-colonialisme et proposer par contre selon la loi Morin l'indemnisation des populations polynésiennes pour les conséquences maladives des essais nucléaires dans cette région comme si le sud algérien est désertique et ne comptait aucun habitant de l'espèce humaine lorsque la force destructrice, mais civilisatrice avait engagé ses essais atomiques dans les profondeurs des villes algériennes dans le Sud.

L'entité sioniste a prouvé une fois encore la barbarie sanguinaire qui caractérise les fondements idéologiques de la politique globale dans lesquels elle s'inscrit. Elle cherche à lasser les Arabes et provoquer le sentiment de faiblesse chez les personnes libres, de détourner leur attention de l'enjeu principal de la Palestine en banalisant la mort des innocents tout en instrumentalisant un discours mensonger par le truchement des relais médiatiques. L'entité sioniste existe dans le temps depuis 62 ans sur une superficie indéterminée ne cherchant pas à délimiter ses frontières car ses projets expansionnistes justifient selon la doctrine sioniste ses actes barbares et criminels.

 Le pas est franchi par l'OCDE qui accepte l'adhésion de cette entité sanguinaire au sein du comité ministériel afin de mettre arabe et musulman devant le fait accompli de l'annexion des terres arabes dans toute la région. La responsabilité de l'Europe n'est pas à la mesure de son discours. Il va beaucoup plus dans le sens du crime contre les civils dans toute la région. Le crime perpétré sur des innocents humanitaires ne doit pas rester impuni à la lumière de la dangerosité de l'acte sur la paix non pas moyen-oriental mais mondial puisque le convoi est multinational regroupant des ONG et non pas des contingents militaires.

Nonobstant le caractère mensonger des déclarations des criminels sionistes après l'abordage meurtrier et dramatique qui a coûte la vie à une vingtaine de braves pour la paix, le monde libre a été témoin de la capacité de nuire à l'Homme au large des eaux territoriales internationales. On se demande si le sinistre humain de la flottille aura été interceptée dans les eaux sous contrôle d'une armée meurtrière appeleé abusivement
“armée de défense civile”.

 Il ne s'agit pas ici de démontrer le caractère criminel de cette action, d'ailleurs dénoncée dans le monde entier,
mais de se demander sur le nombre de morts et des personnes qui seront exécutés à bout portant par des soldats endoctrinés jusqu'à la lie à tuer l'Arabe. Quelle aura été la position des capitales occidentales si il n'y avait pas de Turcs ou de Cubains etc. Nous avons été témoin de l'assaut terrestre sur Gaza qui a été baptisé «riposte contre le terrorisme» contre des civils et la destruction du Liban appelée à tort «guerre».

Source : http://www.lequotidien-oran.com

 

Category : PALESTINE - 2 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |