Tlemcen : la culture et les arts ; entre histoire et devenir » terres d'islam | Bloguez.com

 Tlemcen : la culture et les arts ; entre histoire et devenir

20/9/2010

TlemcenTlemcen : la culture et les arts ; entre histoire et devenir

18-09-2010

Tlemcen a su découvrir et assimiler. Elle a su également deviner et créer. Il n’est pas ainsi une lueur d’une époque dont elle n’ait protégé le secret, et ses beaux édifices sont autant de notes dans la prestigieuse gamme de l’art musulman. Somptueux et délicats à la fois, si prodigues de nuances, ils chantent la beauté divine et font de leur ville l’une des cimes souveraines de l’art hispano-mauresque, un art qui a le mérite de mettre l’accent sur le régime propre auquel obéit l’art islamique… Tlemcen, la plus importante cité monumentale d’Algérie, est aussi la gardienne des traditions et de la mémoire hispano-mauresque. Celle que l’on nommait la «Perle du Maghreb» doit sa position stratégique au croisement des deux grandes routes commerciales, celle reliant la Méditerranée aux confins du Sahara et celle allant de l’Atlantique aux frontières de l’Orient. Héritière d’une longue histoire, elle fut choisie par plusieurs dynasties comme flambeau culturel et religieux de leur empire. Doyenne des villes royales du Maghreb central, Tlemcen en a été sans doute la capitale spirituelle, intellectuelle et culturelle et, malgré les guerres dynastiques et les périodes où elle ne fut pas la capitale officielle du pays, elle n’a jamais cessé de s’agrandir et d’embellir. Les imposants vestiges architectoniques de mosquées, médersas, citadelles, demeures, bassins, etc. qui se dressent encore, majestueux, au milieu des ruines de la ville, ainsi que le nombre et la beauté de sculptures, éléments décoratifs d’édifices anciens, poteries et objets précieux, que l’on y trouve, témoignent des siècles de grande civilisation islamique et représentent des trésors archéologiques parmi les plus importants de l’humanité. Et c’est à juste titre que Tlemcen a été choisie pour devenir capitale de la culture islamique pour l’année 2011. Mais si l’histoire des arts est importante, leur devenir l’est tout aussi, si ce n’est plus. La culture et les arts ont besoin d’être pris en charge, encadrés et organisés. C’est ce que l’Etat algérien a entrepris de faire à travers la réorganisation de différents secteurs culturels, ainsi que la mise en place et/ou le renforcement du cadre juridique qui les régentent. Dernier exemple en date : la réglementation de la production cinématographique.   

R. C

 

Category : ALGERIE / VILLES ET PAYSAGES - 2 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |