Oran : 758 cas de morsure de rat et 2983 d’animaux errants - L’hygiène en question » terres d'islam | Bloguez.com

 Oran : 758 cas de morsure de rat et 2983 d’animaux errants - L’hygiène en question

9/11/2010

Oran hygièneOran : 758 cas de morsure de rat et 2983 d’animaux errants - L’hygiène en question

Par Houari Barti

En moins de 10 années (2000-2009), 11 personnes sont décédées de la rage dans la wilaya d'Oran. Selon les chiffres du secteur de la santé, la wilaya a enregistré pas moins de 758 cas de morsure de rat et 2.983 autres de morsures d'animaux errants, rien qu'au cours de l'année 2009.

Est-il enfin venu le moment d'ouvrir, sérieusement le débat sur le dossier de l'hygiène à Oran et son incidence sur la santé publique ? L'image d'une ville salle et insalubre collée à Oran, particulièrement depuis les cas de peste déclarés en 2003, devient de plus en plus difficile à porter pour une cité riche de 11 siècles d'histoire et qui aspire, légitimement, à prendre sa véritable place parmi les plus grandes villes du bassin méditerranéen. La prise de fonction, assez remarquée, il faut le dire, du nouveau wali d'Oran, semble avoir donné, à cet égard, beaucoup d'espoirs aux citoyens de la ville. Sa décision de réquisitionner, dès les premiers jours de son installation à la tête de la wilaya, la société publique SNVI pour assurer la maintenance des camions de collecte des ordures ménagères de la commune d'Oran, a été considérée par beaucoup comme un «geste franc et responsable » de la part du chef de l'exécutif pour s'attaquer sérieusement au dossier de l'hygiène. Une prise en charge qui doit se faire, selon les techniciens, d'une manière globale pour espérer des résultats probants.

Certes, il y a un besoin réel de moyens matériels et humains. Mais il y a aussi une prise de conscience nécessaire de la part des citoyens, qui doit se faire avec le concours de tous, notamment les comités de quartier. Et enfin, il y a une action répressive indispensable qui doit garantir l'application de la loi et sanctionner les pollueurs.

Il est aujourd'hui urgent de passer à l'action, si l'on se réfère à certains indicateurs. Selon les statistiques de la direction de la santé et de la population, communiquées à l'occasion de l'exposition organisée à la médiathèque autour du thème de la ville, l'hygiène et la santé publique, 11 personnes sont décédées à Oran entre 2000 et 2009 à cause de la rage. Une maladie qui se transmet de l'animal à l'homme. Parmi les animaux qui constituent un réservoir au virus de la rage, bien évidemment les chiens, mais aussi les chats, les renards, les loups, les chauves-souris, les bœufs, les chèvres, les chevaux et les rats.

La wilaya d'Oran a enregistré, en 2009, pas moins de 758 cas de morsures de rat et quelque 2.983 cas de morsures d'animaux errants. Des chiffres à méditer qui démontrent, si besoin est, que l'aspect peu esthétique de la ville à cause de la prolifération des ordures n'est finalement que la partie visible de l'iceberg.

 

Source : http://www.lequotidien-oran.com

 

Tags : Oran hygiene
Category : ALGERIE - ETAT DES LIEUX - 2 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |