La France et Israël : Une clef pour la compréhension et la résolution du conflit palestinien » terres d'islam | Bloguez.com

 La France et Israël : Une clef pour la compréhension et la résolution du conflit palestinien

9/11/2010

La France et Israël : Une clef pour la compréhension et la résolution du conflit palestinien
Alain Benajam

Dimanche 25 janvier 2009

Avertissement:
Les sionistes organisent un terrorisme intellectuel permanent dans les médias, empêchant toute réflexion et résolution de ce conflit, ma famille a souffert de la Shoa, je suis juif et républicain je ne peux être soupçonnable ni de négationnisme ni de révisionnisme. Que ceux qui veulent lire du politiquement  occidentalement correcte passent leur chemin.
Je suis un dissident et la dissidence est toujours temporaire avant qu'elle ne devienne évangile!

L'image donnée à la France et au monde, de chacun des belligérants du conflit palestinien est extrêmement contrastée. Bien évidemment dans tous conflits chacun se présente avec le droit et l'autre est toujours diabolisé pour n'être réduit qu'à l'inhumain. Évidemment comme toujours la réduction à l'inhumain de l'ennemi est nécessaire afin de pouvoir surpasser le tabou de la mort que l'on s'apprête à lui infliger. Il y a ici une constante historique, tuer un infidèle, un hérétique, un terroriste est toujours permis et le tueur ne peut ainsi encourir de sanction.
La république française avec ses propres critères légaux, son histoire et son expérience ne peut elle pas éclairer ce conflit de type religieux et racial et ainsi offrir le chemin d'une solution?

Nous avons d'un côté les propres, enfin ceux qui se veulent ainsi, le «monde libre» tel qu'il se détermine lui-même, dans toute sa splendeur éclatante, "l'occident" avec sa conscience d'être le bien. Les petits bisous sur le perron de l'Elysée, les accolades, les rigolades, les beaux costumes et les belles robes. Et puis il y a le matériel d'enfer, c'est le cas. Du bel armement rutilant dernier cris avec laser et, frappe « chirurgicale », matériel extrêmement cher livré gratuitement et sans contrebande. Chars, avions, missiles, lunettes infrarouge et beaux soldats. Les médias officiels sont la aussi avec BHL intégré et déontologie ( dé hontologie) journalistique chargés de justifier l'injustifiable et de distiller la bonne conscience.
Israël, appuyée par « l'occident », justifie son action de colonisation de la région et son droit à l'exaction par trois choses.
Il y aurait un peuple juif, constitué par une « race » (sic) juive, race transmise par la mère (re sic), cette « race » inférerait une religion obligatoire. Puis il y aurais un territoire mythique appelé Erezt Israël (Israël biblique) appartenant à cette «race» et sur lequel il lui est enjoint de s'installer en en chassant les habitants. Tout ceci seulement fondé par un livre mythique, la Bible, qui aurait été écrit il y a 5000 ans. Rien d'autre que cette Bible ne viendrait confirmer ces affirmations.
La troisième chose est la « Shoa » ou « l'Holocauste », tentative d'extermination totale et industrielle des juifs européens par les nazis allemands et leurs complices de différents pays. Aujourd'hui, les juifs israéliens, sionistes, tentent de se protéger derrière cet holocauste passé pour paraître victime et justifier leurs exactions, présentées comme une défense face à un nouvel holocauste possible.
Dans le monde «occidental» ce sont les bons, les autres ce sont les terroristes.

De l'autre il y a les oubliés, il y a les oubliés de la bonne conscience, ceux qui étaient la avant, avant de ce qu'ils appellent la « Nakba », le désastre. Il y a ceux qui ne comptent pas, les « Schtück », comptés seulement quand on les a abattus; tant de palestiniens abattus, tant de palestiniens tués, tant d'activistes palestiniens morts, tant de terroristes éliminés, la litanie de nos médias propres, ils n'ont droit au comptage que morts. Moins considérés que les bébés phoques de notre chère Brigitte nationale. Ceux qui ont subi la Nakba ne sont en rien responsables ni de prêt ni de loin de l'Holocauste.
Les oubliés subissent régulièrement un massacre, seulement un petit massacre pour leur apprendre à vivre, 1000 morts par ci 2000 par là, mais régulier. Non Gaza n'est pas Auschwitz seulement un ghetto comme un autre. Gaza n'est pas Auschwitz enfin pas encore.
Les massacres réguliers donnés en punition collective sont particulièrement horribles, les images que j'en ai vu sont insoutenables pour un homme civilisé, il y a surtout les enfants, particulièrement visés particulièrement touchés, les bourreaux travaillent pour l'avenir. Un enfant tué sans risque c'est un futur « terroriste » quand adulte devenu il y aura un plus grand risque  pour l'éliminer.
Alors l'ONU appelle cela des crimes de guerre, bien qu'il ne soit pas vu de guerre. L'ONU n'ose pas appeler encore ces massacres réguliers crimes contre l'humanité.
Dans le reste du monde, non « occidental » ce sont les bons, les pauvres bons, ceux qui font pleurer les peuples, les autres, les sionistes colonisateurs, les occidentaux, nous en quelque sorte, sommes les méchants.

Comment, vu de France peut on prendre parti dans ce conflit de 60 années. Pour un citoyen de la République Française qui a tort, qui a raison? Qui est la victime qui est le bourreau? Pourtant la diplomatie officielle, celle issue d'un gouvernement voulu démocratiquement par les français ne se mouille pas, elle dit que les torts sont partagés, mais hypocritement en soutenant Israël, politiquement et militairement.

Regardons comment notre République peut juger réellement en faisant appel à ses propres critères légaux et historiques. Regardons également à la lumière de ces mêmes critères comment il serait possible de résoudre ce différent.

Tout découle d'une seule phrase inscrite en préambule de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, texte fondateur de notre république. « Les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit »
Les hommes quelques soient leurs religions quelque soient leurs origines, pour la république françaises, ce ne sont que des citoyens égaux. Donc en corolaire, la république française ne connait que des citoyens français formant le peuple français. Est citoyen français celui qui possède la nationalité française bien entendu, cette nationalité est attribuées formellement et légalement sans considération ni d'origine ni de religion, elle est conférée par naissance, mariage ou naturalisation.
En corolaire, bien évidemment l'état de la République Française est laïc, c'est à dire qu'il ne se réfère à aucune des religions différentes pouvant être pratiquées par les citoyens français. Cette laïcité de l'état français est une nécessité pour répondre au préambule de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. En effet si l'état faisait référence à une religion particulière, comme la Grande Bretagne, nos citoyens ne seraient pas égaux, ils y auraient des citoyens de premier ordre, ceux pratiquant la religion d'état et les autres, de second ordre ne la pratiquant pas.
Pour la république française  la pratique de toutes religions est libre si elle respecte la loi commune, elle est d'ordre privé et ne confère aucun droit ni statut particulier. Ceux qui pourraient se considérer élu de Dieu ne le sont que dans leur salon. La république française ne connaissant en son sein que le peuple français ne reconnaît pas d'autres peuples qui seraient issus d'une pratique religieuse ou d'une pseudo race. Il n'y a donc pas reconnaissance de l'existence d'un peuple chrétien, musulman ou juif par la république française.
Si la république française donne le droit à tout un chacun de circuler et s'établir librement, y compris pour des étrangers de s'établir en France, ce droit est limité par le respect de la loi commune; respect du droit de propriété, non spoliation des résidents etc... Nul ne peut se prévaloir d'un quelconque mythe religieux pour exproprier un citoyen français. L'immigration est tolérée dans un cadre légal formel.
Le peuple français n'est pas issu d'une pseudo race. D'ailleurs nulle science ne peut prouver qu'il existe de races humaines.
Le territoire français ou s'applique la loi française n'est ni mythique, ni naturel, ses frontières sont formelles, elles sont issues de traités légaux et historiques, la république française ne revendique aucun territoire étranger.
On voit que la république française n'est fondée que par la loi explicite et formelle, rien d'autre.

Ces dispositions avancées, en comparaison des dispositions des autres nations y compris voisines, proviennent des nombreux conflits religieux qui ont endeuillés l'histoire de notre pays. Le peuple français a trouvé dans ces dispositions, le moyen de vivre pacifiquement au sein de sa nation et d'accueillir des hommes et des femmes pouvant venir de toutes contrées avec leurs propres coutumes et religions quand ces dites coutumes et religions ne contredisent pas la loi républicaine.

L'état israélien lui, est fondé sur des critères parfaitement différents et contradictoires de ceux de la république française. Comme pour le Reich nazi, Israël associe un territoire mythique, une pseudo race et une religion, il n'y a pas d'égalité entre ses citoyens juif, musulmans et chrétiens, récemment les partis politiques arabes se sont vu interdire de participer aux élections. Selon les critères français Israël n'est pas un état démocratique mais théocratique et fascisant. Si la république française appartient bien au monde libre, Israël ne peut en rien lui appartenir.

Certains états, afin de résoudre des problèmes internes de cohabitations entre différentes cultures se sont inspirés, pour leur constitution, de la république française. C'est le cas de l'Afrique du Sud de Nelson Mandela.
L'Afrique du Sud comme Israël pratiquait l'apartheid, mot néerlandais signifiant séparation. Les sud africains blancs voulaient vivre séparés des premiers habitants noirs de cette région. Ils avaient concocté l'idée de fabriquer de pseudo états pour parquer les noirs, les « bantoustans », de cette manière ces africains d'origine ne pourraient jamais acquérir la nationalité sud africaine. Israël dépensa beaucoup d'effort pour aider à ce que se réalise cette expérience très proche de la solution qu'elle préconisait pour la Palestine.
La communauté internationale, poussée par les peuples effrayés par cette solution fasciste entrepris un boycott et un blocus de l'Afrique du sud. Ce boycott dura plusieurs années, seule Israël l'enfreint, ce ne fut pas suffisant et les racistes durent rendre les armes et accepter la création d'un état laïc à la française ou tous les sud africains auraient les même droits au sein de la même nation.

La solution sud africaine dont les éléments historiques sont similaires à ceux de la Palestine est la seule qui permettrait également de résoudre ce conflit. En effet, ceux qui préconisent la création de deux états séparés en Palestine, sont particulièrement irresponsables, ceci légaliserait l'apartheid de pseudo races et ne rendrait aucunement justice aux spoliés de 1948.
Cette fausse solution, outre qu'elle soit extrêmement choquante pour un républicain français n'a aucune chance d'être viable et pérenne. L'état attribué aux palestiniens, coupé en deux, ne pourrait pas fonctionner. Une guerre permanente et sempiternelle affecterait cette région. On peut penser que tirs de roquettes et bombardements seraient incessants.

La seule solution pour rendre la paix à cette région réside dans les modèles français et sud africains. Seul un état assemblant la Palestine dans la laïcité permettrait à tout un chacun de pratiquer la religion de son choix de s'établir ou il le souhaite. Il permettrait à des colonies juives de s'établir dans l'Eretz Israël et aux palestiniens spoliés de retrouver leur terre.

Comment y parvenir, en prenant exemple sur ce qui a permis la résolution du conflit sud africain, par un boycott et un blocus militaire obligeant les sionistes israéliens  de rendre les armes.

Pour mieux comprendre, quelques articles et études d'intellectuels véritables.

William S. Lind USA On War #288: Israel Doesn’t Get 4GW
Silvia Catori Voltairenet.org Suisse
Philipe Grasset Dedefensa.org France
Henry Siegman American Jewish Congress USA
Contre info.info
Robert Fisk The Independent GB
Europe 2020 Laboratoire européen d'Anticipation Politique

Source : http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Alain_Benajam.250109.htm

Category : PALESTINE - 3 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |