Politique d’époque (l’ère psychopolitique) » terres d'islam | Bloguez.com

 Politique d’époque (l’ère psychopolitique)

14/12/2010

USAPolitique d’époque (l’ère psychopolitique)

La politique extérieure américaniste présente aujourd'hui des caractères très particuliers dans sa forme, qui nous permettent de mieux identifier et définir la nouvelle époque où nous estimons nous trouver (voir notre rubrique de defensa, 25 novembre 2006). Il s'agit de l'hypothèse que nous faisons selon laquelle nous sommes passés de l'ère géopolitique à l'ère psychopolitique.

Nous parlons ici de la forme de la politique extérieure US, et nullement du fond. Certes, la forme détermine le fond dans la mesure où elle permet d'atteindre ou de ne pas atteindre les objectifs qu'on s'est fixés.

Nous prenons comme point de départ le 11 septembre 2001. Il n'est pas temps de dire que tout a changé ce jour-là, que la veille (le 10 septembre) il s'agissait d'un monde différent et que, le mardi 11 septembre, tout devint différent. Il n'empêche, les événements furent, ce jour-là, assez frappants pour nous permettre de procéder de la sorte. Si l'on veut, “tout se passe comme si”, pour les USA, tout changea le 11 septembre 2001. En un jour, en quelques heures, tous les changements visibles ou non, accumulés dans les années, peut-être les décennies précédentes, se mirent en place pour permettre aussitôt une nouvelle forme de politique extérieure qui correspondit aussitôt à la nouvelle époque qui se mettait en place.

... Mais nous voulons dire par là quelque chose de très particulier. L'important n'est pas l'attaque du 11 septembre, dans le cas qui nous occupe, mais la perception qu'on en eut. Cette perception ne fut pas formée par l'attaque ni par une analyse rationnelle de l'attaque mais par l'image qu'en projetèrent nos moyens de communication. C'est-à-dire que nous n'eûmes pas une mais dix, cent, mille attaques ce jour-là. La projection “en boucles”, sur toutes les TV, entrecoupée de nouvelles “du front”, transforma fondamentalement la perception de l'événement. On eut bientôt, en quelques heures, la perception d'un événement monstrueux, inimaginable, auquel rien ne pouvait se comparer en horreur, en tension, en émotion, que ce soit la Guerre Civile, Verdun ou Hiroshima. Ainsi naquit la nouvelle politique étrangère de l'ère psychopolitique. […]

Lire l’article : http://www.dedefensa.org/article-politique_d_epoque_l_ere_psychopolitique_rubrique_analyse_volume_22_n07_du_10_decembre_2006_25_12_2006.html

Tags : politique
Category : USA | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |