Le «roi des rois d’Afrique» vacille » terres d'islam | Bloguez.com

 Le «roi des rois d’Afrique» vacille

25/2/2011

Colonel KadhafiLe «roi des rois d’Afrique» vacille

Par Hassane Zerrouky
Combien de cadavres faudra-t-il à Mouammar Kadhafi pour accepter que le temps des autocrates est fini ? Après avoir envoyé son fils menacer les Libyens, on a vu mardi un homme aux abois, tenir des propos décousus, promettre un bain de sang à ceux qui contestent sa dictature et exigent des réformes politiques.
Un homme aux abois parce qu’à l’instar de Ben Ali, qui avait verrouillé le champ médiatique, le dictateur libyen est à son tour victime de cette terrible arme de destruction massive que sont internet, Facebook et Twitter : il n’a pu imposer le huis clos, chaque jour des Libyens alertent et informent sur ce qui se passe dans leur pays. Bien plus, son régime se délite. Après le ministre de la Justice, c’est au tour du ministre de l’Intérieur de dire «basta» au massacre des civils. Des ambassadeurs et de nombreux diplomates en poste à l’étranger ont rallié la contestation. Des défections ont également touché l’armée et les appareils répressifs. Qui plus est, après Benghazi, Tobrouk est tombée aux mains des insurgés. Comme tous les potentats et autocrates arabes et maghrébins, le guide libyen, tout à son arrogance, n’a pas vu venir le vent de la liberté qui souffle sur cette partie de la planète. Voilà un homme dirigeant un pays riche, très riche. La Libye ne comptant que 7 millions d’habitants dont trois millions d’immigrés, Mouammar Kadhafi aurait pu en faire un second Dubaï. Il n’en a rien été. La Libye est un pays socialement délabré, avec un système éducatif pas même moyen, des infrastructures qui laissent à désirer compte tenu des moyens financiers colossaux dont dispose ce pays. Tout ce qui intéressait l’autocrate libyen était de dépenser sans compter l’argent du pétrole dans l’achat d’armes afin de réaliser son rêve, celui de faire de la Libye une puissance militaire, finançant des mouvements rebelles africains aux objectifs douteux, se rêvant à la tête d’un grand ensemble régional – le projet de Grand Sahara central allant de la Mauritanie à la Libye, englobant une partie du Sud algérien et les pays du Sahel – narguant l’Occident capitaliste, sans se rendre compte que ce dernier l’instrumentalisait et l’encourageait dans son entreprise de déstabilisation régionale. C’est de cela et de bien plus encore que ne veulent plus les Libyens. Ils ne décolèrent pas contre les extravagances, les frasques et la vie de pacha en Europe de ses enfants. L’un d’eux, Hannibal, se fait arrêter en Suisse pour avoir violemment tabassé son valet de chambre marocain ? Le guide répond par l’arrestation d’hommes d’affaires suisses et contraint les autorités helvétiques à laisser son voyou de fils quitter Genève. Un autre se fait arrêter à Paris, remontant les Champs- Elysées à plus de 100 km/heure, en état d’ivresse, avant d’être libéré ! Outre l’oppression au quotidien, dans un pays caractérisé par «zéro démocratie» où des milices font régner la terreur, les Libyens en ont assez du côté fantasque, burlesque et provocateur de Kadhafi. Comme par exemple, le fait d’imposer aux pays qu’il visite de planter sa tente, accompagné de ses amazones — au fait que vont-elles devenir ? — et de son infirmière ukrainienne ! Ou de faire ces déclarations tonitruantes sur l’immigration africaine qui menacerait l’Europe ou d’appeler les Italiens à se convertir à l’Islam ! La dynamique de la contestation populaire est telle en Libye qu’il est à se demander si la Djamahiriya, cet «Etat des masses populaires», n’est pas en train de vivre ses derniers instants. Terminons en accordant la palme à l’ENTV. Alors que toutes les télés de la planète ouvrent sur ce qui se passe en Libye, il faut attendre 30 minutes avant que l’Unique daigne informer (moins d’une minute) sur la situation libyenne. De crainte que ça donne des idées aux Algériens ? Ou par solidarité avec un régime «frère» ? Sans doute les deux. Mais à l’heure d’internet et de la télévision satellitaire, rien ne sert de cacher le soleil avec un «gherbal » (tamis) !
H. Z.

 

Category : LYBIE - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |