Oran : Le phénomène prend de l'ampleur : Quatre automobilistes assassinés, 40 véhicules volés » terres d'islam | Bloguez.com

 Oran : Le phénomène prend de l'ampleur : Quatre automobilistes assassinés, 40 véhicules volés

11/7/2012

 

 

                        ssgdhre

Oran : Le phénomène prend de l'ampleur : Quatre automobilistes assassinés, 40 véhicules volés

Par J. Boukraâ

Après une petite accalmie, le vol de véhicules a repris de plus belle, ces derniers jours à Oran, à l'instar d'autres wilayas du pays.

Et les voleurs de véhicules ne reculent devant rien, allant parfois jusqu'à l'assassinat. Les aérosols lacrymogènes, les armes blanches, armes à feu, sont souvent usités par les bandits pour voler des véhicules. Depuis le début de l'année en cours, quatre personnes ont été tuées et délestées de leurs voitures à Oran. Ces dix derniers jours, deux crimes similaires ont été enregistrés à Oran. Le premier s'est produit le 27 juin à Hassi Ameur, lorsque le corps sans vie d'un homme âgé de 32 ans a été découvert, gisant dans une mare de sang, à l'entrée de la localité de Hassi Ameur. La victime a été découverte par un groupe de jeunes qui ont avisé les services de sécurité. La victime a reçu plusieurs coups de couteau avant d'être délestée de sa voiture de marque Fiat. Vendredi, dernier, un homme âgé de 49 ans, a été égorgé et sa voiture de marque Hyundai Atos, volée. Le crime s'est produit à Sidi Chami. Le vol des voitures a atteint un seuil très inquiétant. Les statistiques de la Gendarmerie nationale sont révélatrices de la progression inquiétante de ce phénomène. Ainsi et selon un bilan communiqué par le groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya, pas moins de 40 véhicules ont été volés, durant le premier trimestre de cette année dont 13 récupérés.

Une étude, établie par la gendarmerie, a indiqué que la wilaya d'Oran vient en seconde position après celle d'Alger, concernant le nombre de vols de voitures. Les véhicules neufs sont, de plus en plus, ciblés. Les moyens ainsi que les méthodes n'ont pas trop changé. Parmi les procédés utilisés, le vol des voitures en stationnement, quoi que l'usage de la force devient un moyen plus fréquent, particulièrement dans les zones reculées. Les voleurs sont souvent organisés en bandes et utilisent différentes techniques pour s'emparer des voitures. Selon les rapports du commandement de la Gendarmerie nationale « les moyens utilisés diffèrent d'une bande à l'autre ». Cela s'explique par le fait que parmi les méthodes utilisées par les criminels figure le fait d'attirer les conducteurs de taxis et les clandestins, pour les acheminer vers un endroit choisi d'avance en contrepartie d'une somme d'argent alléchante et suivant un plan étudié. Suite à quoi, les chauffeurs sont orientés vers les routes secondaires pour les agresser et prendre possession de leur véhicule. Suivre de près le véhicule ciblé jusqu'à son arrivée à un dos d'âne, percuter le véhicule par l'arrière pour obliger le conducteur à s'arrêter pour s'assurer de l'état du véhicule ; à sa descente, le chauffeur est agressé et son véhicule volé.

La méthode classique est toujours en vogue. Calquer les clés de véhicules, avec la complicité de certains mécaniciens, et employés des stations de lavage, surveiller le propriétaire après l'obtention du numéro d'inscription, le véhicule stationné est facilement volé. Egalement parmi les méthodes les plus usitées, le recours à des femmes comme «appât» pour attirer les victimes. Ces jeunes filles sont devenues, en effet, une arme fatale entre les mains des voleurs de voitures. Ces femmes attirent l'automobiliste dans un endroit isolé où l'attendent des complices. Il est alors obligé d'abandonner sa voiture sous la menace. Les filles sont impliquées dans 37% des affaires de vol de voitures. Une fois subtilisé à son propriétaire, le véhicule est maquillé avec la falsification de son numéro de châssis. La «nouvelle» voiture est ensuite revendue sur le marché noir. Les vols sont enregistrés dans les quatre coins de la ville et les actes sont commis, de jour comme de nuit. On ajoute que les auteurs de ces vols opèrent dans des quartiers considérés comme résidentiels. Pour faire face à ces vols notamment pour les voitures en stationnement, nombreux sont ceux qui ont opté pour des cannes antivol qui servent à bloquer le volant. D'autres ont installé des systèmes d'alarme pour dissuader les voleurs. Mais ce n'est pas l'arme absolue.

Selon un bilan dressé par les services du groupement de la gendarmerie de la wilaya d'Oran, 234 véhicules ont été volés en 2010. Durant la même période 34 ont été récupérés. Le même bilan fait état de 279 véhicules volés en 2009 dont seulement 27 récupérés.

 

Source : http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5170635

Category : DELINQUANCE - 2 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |