L'ambassadrice d'Allemagne convoquée : Des Algériens humiliés et expulsés de l'aéroport de Francfort » terres d'islam | Bloguez.com

 L'ambassadrice d'Allemagne convoquée : Des Algériens humiliés et expulsés de l'aéroport de Francfort

26/8/2012

L'ambassadrice d'Allemagne convoquée : Des Algériens humiliés et expulsés de l'aéroport de Francfort

Par Yazid Alilat

L'Algérie vient de réagir et de protester officiellement contre les maltraitances et les procédures vexatoires contre des ressortissants algériens à l'aéroport international de Francfort, en Allemagne.

Les cas de refoulement et de comportements inhumains contre des algériens transitant par cette infrastructure aéroportuaire, en dépit du fait qu'ils étaient détenteurs de visa Schengen, ne pouvaient dès lors plus être tolérés.

Hier samedi, la nouvelle ambassadrice d'Allemagne à Alger a été convoquée au ministère des Affaires étrangères pour entendre les protestations officielles de l'Algérie contre ces pratiques vexatoires. Selon le porte parole du MAE, M. Amar Belani, elle a été reçue par le ministre Mourad Medelci lui-même, suite aux «mesures vexatoires prises à l'encontre de certains ressortissants algériens au niveau de l'aéroport de Francfort». «Devant le caractère répétitif des mesures vexatoires prises à l'encontre de certains ressortissants algériens au niveau de l'aéroport de Francfort, l'ambassadrice (d'Allemagne à Alger) a été convoquée au ministère des Affaires étrangères, où le ministre (Mourad Medelci) lui a fait part de la très vive préoccupation du Gouvernement algérien face à la multiplication de traitements inconvenants et inacceptables réservés à certains voyageurs algériens munis de visas Schengen et qui empruntent, le plus souvent, cet aéroport international dans le cadre de transit sur d'autres destinations», indique M. Belani. En outre, le ministre des affaires étrangères a attiré l'attention de l'Ambassadrice sur «la nécessité absolue de préserver, en toutes circonstances, la dignité des ressortissants algériens et a fait observer que la persistance de ce genre d'incidents inadmissibles au niveau de l'aéroport de Francfort, n'est pas en phase avec l'esprit amical et positif qui caractérise les relations entre l'Algérie et l'Allemagne». «Au terme de l'entretien, il a été convenu de convoquer une réunion conjointe pour procéder à une évaluation minutieuse de tous les volets de cette question sur le plan (politique, juridique, et humain), afin de lui trouver une solution acceptable et définitive qui soit conforme aux bonnes relations qui existent entre les deux pays», a encore précisé le porte-parole du ministère. En fait, il s'agit de la seconde fois que des autorités diplomatiques allemandes en Algérie sont convoquées au ministère des affaires étrangères pour maltraitance de ressortissants algériens par la police des frontières allemande à l'aéroport de Francfort. Le 16 mai dernier, le chargé d'affaires de l'ambassade d'Allemagne avait été déjà convoqué au ministère des Affaires étrangères, où des explications lui ont été demandées suite aux informations faisant état de mauvais traitement, infligé par les autorités de l'aéroport de Frankfurt à des ressortissants algériens détenteurs pourtant de visas Schengen. ‘'Le diplomate allemand a fait montre de compréhension à l'égard de la réaction de la partie algérienne, et s'est engagé à saisir immédiatement sa tutelle à ce sujet'', a affirmé par ailleurs M. Amar Belani, qui avait alors précisé que ‘'l'ambassadeur d'Allemagne en Algérie sera reçu au ministère des Affaires étrangères dès son retour à Alger''.

CE QUI A ETE FAIT HIER SAMEDI

L'affaire porte principalement sur le cas de deux cadres de l'entreprise nationale des arts graphiques (ENAG), invités par une entreprise allemande dans le cadre d'accords. Mais, à l'aéroport de Francfort, ils vont vivre l'enfer. Détenteurs du visa Schengen, les deux cadres Algériens ont été humiliés et rabaissés par des policiers allemands des frontières. Ils subiront surtout plusieurs interrogatoires durant plus de huit heures, dés leur descente de l'avion, le 11 mai à 15h30. Ils ont subi un interrogatoire en règle, jusqu'à 23h30 notamment sur les raisons de leur voyage. Selon leur témoignage rapporté par la presse nationale, les deux algériens détenaient le visa et l'invitation «d'une entreprise allemande, KBA» qui les attendait à la Foire des arts graphiques de Francfort. En dépit de ces deux documents, ils vont être expulsés. Motif: ils ont refusé de payer les 400 euros nécessaires selon la police allemande au déclenchement d'une procédure administrative qui permettra de trancher sur leur cas. Les deux cadres algériens refusent cette procédure, car ils avaient déjà payé auparavant 300 euros ‘'afin de défrayer la procédure engagée à notre encontre», ont-ils expliqué. Leur expulsion vers l'Algérie a été par la suite prononcée, et ils ont été placés sous contrôle judiciaire pendant plus de 37 heures. De tels désagréments auraient été vécus par d'autres algériens. La réaction du MAE doit être accompagnée par l'arrêt de ces pratiques vexatoires à l'encontre des algériens. Il ne s'agit pas d'un vœu ou d'une intention, mais bien plus du respect de la dignité des algériens et de l'Etat libre et indépendant que symbolise le passeport qu'ils détiennent.

 

Source : http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5172240

Tags : Algerie
Category : RFA | Write a comment | Print

Comments

, le 27-12-2012 à 12:33:44 :

carl maxwell

belle rapport détaillé grand partage d'information

International Moving Companies in Dubai

| Contact author |