GUERRE DES GANGS, LAISSER-ALLER...Annaba, plaque tournante du crime » terres d'islam | Bloguez.com

 GUERRE DES GANGS, LAISSER-ALLER...Annaba, plaque tournante du crime

29/8/2012

GUERRE DES GANGS, LAISSER-ALLER...Annaba, plaque tournante du crime

Par Wahida BAHRI - Mercredi 29 Aout 2012

La Coquette connaît une montée vertigineuse de la criminalité et la violence

Jamais Annaba n'a enregistré une situation sécuritaire aussi alarmante. Un cocktail d'insécurité, fait de crimes, de vols, d'agressions, mais surtout de chaos généré par une guerre des gangs.

Même les services de sécurité, les policiers en particulier, ne sont plus en sécurité, dans une wilaya où les arrondissements de police ne sont pas à l'abri des actes de violence, perpétrés par les bandes criminelles sillonnant les rues et ruelles de la ville d'Annaba. En effet, cela fait plus d'une semaine que les affrontements entre bandes rivales font le quotidien des quartiers d'Annaba devenus le fief de tous trafics, drogue, prostitution et armes... Les agressions se multiplient à Annaba, où chaque jour apporte son lot de victimes tailladées, blessées ou éventrées à l'arme blanche, dans l'impunité totale. Car, sommés par la hiérarchie de parer au plus pressé et de n'intervenir qu'en cas d'extrême urgence, les services de l'ordre voient leur autorité réduite face à des délinquants de plus en plus agressifs, mais surtout sans aucun égard aux textes de loi, qui, selon certains d'entre eux approchés devant le tribunal d'Annaba, se disent très sereins quant à leur position face à la justice. Cette dernière devant laquelle ils sont déférés pour tel ou tel acte criminel, mais retrouvent leur liberté au bout de quelques mois d'incarcération, à la faveur de la grâce présidentielle. Une situation qui met les éléments de la police sur la défensive. Certains d'entre eux, pour avoir tenté de faire respecter l'ordre public, en uniforme, se sont fait agresser par ces délinquants qui ne reculent devant rien. C'est pour dire que la wilaya d'Annaba est sous l'emprise des gangs et des dealers. Partout des agressions sont signalées aux services de sécurité souvent dépassés par l'ampleur de la tâche.

Pour deux comprimés hallucinogènes...
Les agressions à main armée sont légion, c'est tout Annaba, qui connaît une montée vertigineuse de la criminalité et la violence. Depuis, la daïra d'El Bouni jusqu'à Sidi Amar en passant par le chef-lieu de la wilaya, des centaines de personnes sont malmenées par des groupes organisés d'agresseurs, sous l'emprise des narcotiques, usant du même mode opératoire, la menace d'une arme blanche, sabres, crans d'arrêts et bombes lacrymogènes. Depuis moins d'une semaine, Annaba est plongée dans la psychose. Il a été enregistré un horrible crime, perpétré par trois frères sur un jeune, au quartier Didouche Mourad. A l'origine de cet acte, un règlement de comptes, que l'information judiciaire en cours, tente d'élucider. Aux mêmes motifs, une guerre à coup de sabres et bâtons a éclaté entre deux bandes rivales, composées de délinquants dudit lieu El Karya, et ceux du rond-point, dans la commune de Sidi Amar, occasionnant 5 blessés dont 02 dans un état grave. Au lendemain de ces affrontements, un autre foyer de tension opposant des gangs d'Oued Ennil et El Sarouel, pour la délimitation du champ d'action de chaque bande, a été à l'origine de graves blessures au sein des éléments des deux bandes. Dans la nuit de samedi à dimanche, une rixe a opposé deux jeunes habitant le vieux quartier de la ville d'Annaba, la place d'Armes en l'occurrence, fief de toute la criminalité à Annaba. Pour deux comprimés hallucinogènes, les deux jeunes âgés respectivement de 22 et 24 ans, dont l'un fraîchement sorti de prison, lors de la dernière grâce présidentielle, ont ouvert une brèche infernale à une véritable guerre de gangs, qui s'est étendue au cours de la révolution, le transformant en véritable champ de bataille.
A l'issue de l'intervention des services de sécurité, du deuxième arrondissement, le chef de bande, un jeune de 28 ans nommé «Allaoua», a été interpellé pour trouble à l'ordre public. N'ayant pas vu leur chef libéré, les éléments de la bande ont pris d'assaut le deuxième arrondissement de police, situé à la place d'Armes. Munis d'armes blanches, sabres, haches et bombes lacrymogènes, ils ont tenté de libérer leur caïd. Le pire a été évité de justesse, avec l'arrivée des renforts. Les affrontements se sont poursuivis jusqu'aux premières heures de la matinée.

SOS, Annaba en détresse
Un incident, occasionnant des dégâts matériels, des véhicules de police endommagés entre autres. Au moment où nous mettons sous presse, un important dispositif des forces de l'ordre a été mis en place, effectuant, outre un ratissage de la vieille ville, des rafles au sein des bandes criminelles, qui s'est soldée par l'arrestation de plusieurs dizaines de jeunes délinquants, identifiés par les services de sécurité. Présentés devant le magistrat instructeur près le tribunal d'Annaba, ils seront placés sous mandat de dépôt, pour trouble à l'ordre public, attaque d'un arrondissement de police et tentative d'agression sur des policiers.
En attendant une solution urgente à cette situation chaotique, il est important de savoir quelles sont les raisons de cette recrudescence de la criminalité et violence à Annaba? Quelles mesures prendre pour parer à ce phénomène? Une situation désespérante pour des habitants qui réclament une présence policière plus importante. Selon certains citoyens «cette montée phénoménale de la criminalité est due à l'absence de l'Etat et la politique sécuritaire inefficace adoptée par le gouvernement» «La grâce présidentielle est une bouée de sauvetage, pour les voyous condamnés par la justice. Les magistrats ont ras-le-bol de revoir les mêmes délinquants, déférés à la même barre, pour être en fin de compte relaxés à chaque grâce présidentielle», se sont insurgés des citoyens. Ils ajoutent: «L'Etat qui a peur de bandes de voyous, pour éviter qu'ils ne le fassent chanter, en recourant au «lobby» de la contestation, n'a pas lieu d'être.» Notons que les habitants de toute la wilaya d'Annaba, vivent une véritable terreur du fait de l'ampleur des actes criminels, orchestrés par des bandes, dirigées par des caïds, face auxquels même les services de sécurité semblent dépassés. Par ailleurs, et selon une source sécuritaire, il est retenu au niveau de la sûreté de wilaya d'Annaba, un programme de lutte contre ces bandes organisées, avec la multiplication des opérations de descente dans les différents quartiers chauds d'Annaba.
En marge de cette situation préoccupante, il convient de signaler qu'au terme de leurs activités, les forces de l'ordre, relevant du département de la sûreté urbaine d'Annaba, ont au cours du mois d'août en cours effectué 3403 opérations, entre descentes et contrôles menés par les services sécuritaires à travers les 12 communes de la wilaya d'Annaba, aboutissant à l'arrestation d'une centaine délinquants et criminels recherchés.

Source : http://www.lexpressiondz.com/actualite/159395-annaba-plaque-tournante-du-crime.html

Category : ALGERIE - SECURITE CITOYENS | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |