L’ampleur du délit de faciès en France prouvée pour la première fois » terres d'islam | Bloguez.com

 L’ampleur du délit de faciès en France prouvée pour la première fois

3/3/2010

L’ampleur du délit de faciès en France prouvée pour la première fois

«Une gueule d’Arabe sept fois plus contrôlée par la police française et celle d’un Noir, onze fois plus.» C’est ce qui ressort d’une récente enquête, qualifiée de très «rigoureuse», et premier travail-étude à caractère scientifique qui s’est intéressé aux contrôles d’identité pratiqués par la police parisienne. Sa conclusion ? Le délit de «sale gueule» existe bien !

De notre bureau de Paris Khedidja Baba-Ahmed

Nous ne sommes plus dans le ressenti des minorités en France qui n’ont cessé de dénoncer le délit de faciès en France à leur encontre mais bien dans une réalité irréfutable que vient de mettre à jour une enquête réalisée conjointement par le CNRS et l’organisation américaine Open Society Justice Initiative. Cette étude rendue publique le 29 juin dernier aboutit à ce constat : «Les pratiques policières se fondent davantage sur la couleur de la peau que sur le comportement des personnes contrôlées, comme l’exige la loi.» Les auteurs ont pris pour champ d’enquête cinq sites parisiens situés dans et autour de la gare du Nord et de la station de métro Châtelet-les Halles qui constituent d’importants points de transit du centre de Paris et où s’exerce une forte activité policière. Plus de cinq cent contrôles d’identité ont été effectués sur ces sites entre octobre 2007 et mai 2008. Au plan méthodologique, les enquêteurs ont réuni des données sur ces contrôles, notamment celles relatives aux apparences des personnes contrôlées (origine, âge, sexe, style vestimentaire, types de sacs portés), puis ont effectué d’une manière systématique la comparaison entre les personnes contrôlées et la population présente sur place au moment du contrôle. Lorsque les policiers avaient terminé leurs contrôles, et lorsque cela était possible, les enquêteurs ont eu de brèves entrevues avec les personnes contrôlées pour savoir quelle était la fréquence du contrôle policier qu’elles subissaient, quel jugement ces personnes portaient sur le comportement des policiers lors de ces contrôles et quels étaient leurs sentiments face à ces contrôles. Au final, l’étude confirme que les contrôles d’identité se fondent essentiellement sur l’apparence, autrement dit non pas sur ce que les gens font, mais sur ce qu’ils sont, ou paraissent être. Les résultats confirment que les personnes perçues comme «noires» (d’origine subsaharienne ou antillaise) et celles perçues comme «arabes» (originaires du Maghreb ou du Machrek) ont été nettement plus contrôlées que les personnes perçues comme «blanches». Ainsi, concluent les auteurs de l’étude, selon les sites d’observation, les Noirs couraient entre 3,3 et 11,5 fois plus de risques que les Blancs d’être contrôlés et dans le même temps les Arabes ont été sept fois plus susceptibles que les Blancs à être contrôlés et couraient un risque entre 1,8 et 14,8 fois plus grand selon les sites observés ! En outre, le style des vêtements portés influe beaucoup sur la décision de contrôle des policiers. Bien que les personnes portant des tenues de mode jeune (hip-hop, tecktonic, punk ou gothique) ne formaient que 10% de la population présente sur les sites d’observation, elles ont constitué 47% des personnes contrôlées, dont deux tiers relèvent de personnes noires ou d’apparence arabe. Cette observation fait dire aux auteurs de l’étude : «Il est probable que les policiers considèrent le fait d’appartenir à une minorité visible et de porter des vêtements typiquement jeunes comme étroitement liés à une propension à commettre des infractions ou des crimes, appelant ainsi un contrôle d’identité.» Les résultats de cette étude, la première du genre, n’ont pas encore fait réagir les politiques français ni à leur tête le président Sarkozy, qui vient d’être interpellé par certaines associations qui militent contre les discriminations.
K. B.-A.

Source : http://www.lesoirdalgerie.com

RACISME

Tags : France racisme
Category : RACISME / XENOPHOBIE / DISCRIMINATION | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |