TABAGISME EN ALGÉRIE -15.000 vies «grillent» chaque année » terres d'islam | Bloguez.com

 TABAGISME EN ALGÉRIE -15.000 vies «grillent» chaque année

14/3/2010

 

fumer tueTABAGISME EN ALGÉRIE -15.000 vies «grillent» chaque année
14 Mars 2010

Plus de 30% de la population algérienne s’adonne au tabagisme.

Selon des études statistiques récentes, le tabagisme est le deuxième facteur de mortalité en Algérie avec un taux de 21%, venant juste derrière les accidents de la circulation avec 28%. Les même statistiques précisent également que plus de 30% de la population algérienne s’adonne au tabagisme. Pas moins de 15.000 personnes meurent chaque année en raison du tabagisme. Les différentes pathologies qui en découlent deviennent, de ce fait, un véritable problème de santé publique. Le professeur Habib Douaghi, chef du service de pneumologie et allergologie au CHU Issâad Hassani de Beni Messous, a tiré la sonnette d’alarme en signalant, jeudi dernier, que le cancer dû au tabac est le plus fréquent et le plus mortel chez l’homme. Dans le même contexte, une précédente étude menée par la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), a démontré que plus de 5000 personnes sont mortes des suites du cancer du poumon sur l’ensemble des 35.000 cas enregistrés chaque année à cause du tabac. Le cancer des artères pulmonaires, quant à lui, n’est pas en reste. Il tue chaque année entre 3000 et 5000 personnes. Ce qui donne encore plus froid dans le dos, est que 15% des sujets atteints de ce cancer réputé pour être l’un des plus meurtriers, ont un pronostic vital de cinq ans. Cela dit, des spécialistes des maladies respiratoires signalent que 30% des fumeurs dont l’âge varie entre 35 et 55 ans souffrent actuellement de maladies respiratoires graves liées à la consommation du tabac. Ce taux s’élève à 60% chez les sujets dépassant les 55 ans. Cependant, les cancers ne sont pas les seules maladies liées au tabagisme. Le professeur Douaghi, lors d’une rencontre sur la lutte antitabac animée par différents spécialistes en pneumologie et en sevrage, a affirmé que le tabagisme serait à l’origine de 25 maladies graves. Entre autres maladies citées par ce spécialiste figurent l’obstruction des vaisseaux cardiaques et sanguins, sachant que 7000 fumeurs sont victimes d’arrêt cardiaque chaque année. La bronchite pulmonaire chronique ainsi que les affections de l’appareil digestif peuvent être causées également par la cigarette.
Enumérant les composants du tabac qui sont au nombre de 4000, le spécialiste a souligné que «ces produits sont dangereux, le plus nocif étant le goudron, suivi de la nicotine qui crée une dépendance chez le fumeur». Et pour faire barrage à cette hécatombe, il a appelé les autorités publiques à l’adoption d’une stratégie nationale de lutte antitabac et à la mise en oeuvre de la convention-cadre de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ratifiée par l’Algérie. Pour sa part, le professeur Salim Nafti, président de l’Association algérienne des maladies respiratoires et de l’asthme, a centré son intervention sur la nécessaire mise en place d’un plan d’accompagnement pour aider les fumeurs à se défaire de leur addiction au tabac et à préserver leur santé, rappelant l’existence de patchs au niveau des marchés algériens qui sont prescrits par étapes durant trois mois (21 mlg, puis 14 mlg et enfin 7 mlg). Le spécialiste a souligné qu’un seul patch remplace un paquet de cigarettes par jour, ce qui permettra au fumeur, a-t-il dit, d’en finir avec l’usage du tabac progressivement. De son côté, le Pr Skander, chargée du dépistage des maladies causées par le tabac au CHU de Beni Messous, a évoqué la lutte antitabac en milieu scolaire. La spécialiste a en effet effectué plusieurs enquêtes au niveau des établissements scolaires de Tizi Ouzou, Boumerdès et Alger ainsi qu’au sein des familles algéroises. Selon l’OMS, le tabac est responsable du décès de 3 millions de personnes par an dans le monde dont 500.000 femmes.

Meriam SADAT

Source : http://www.lexpressiondz.com

Category : ALGERIE - SOCIETE - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |